CINEMA 12/10/2017

 

GOOD TIME / 2017
(IMDB)
Caméra au poing collée au personnage désespéré, le dernier petit né des frères Sadie nous embarque, sans repos et sans espoir aucuns. Pattinson, petite frappe maligne, affirme son jeu et son implication dans des projets « alternatifs » interressants. Le frère acteur Sadie lui confirme son talent. Tristesse et spirale violente. Bémol sur la bande son saturant un montage très cut déja bien dense. On suit la fratrie et cette jennifer jason leigh en guest.

 

TRANSFIGURATION / 2016
Petit ovni new yorkais, tout en retenu, tout simple, prometteur. On nous plante dans le quotidien d’un gamin persuadé d’être ce qu’il ne peut être, pour se sauver d’une réalité pesante. Problématique d’ado, mais pas seulement, questionnement sur l’identité, la fatalité, le retour d’une guerre dans un quartier en guerre. Qu’est on pret à se raconter chacun pour survivre ? Rien n’y est trop esthétisé, la violence y est d’autant plus percutante dans une vie, une ville que l’on ne connait que trop bien.

 

STUPID THINGS / 2017

(IMDB)

Démystification et misère quotidienne dans les banlieues lointaines de Los Angeles. Un peu appuyé au niveau de la présence musicale, très juste sur le jeu, une mise en scène éffacée, désoeuvrement patent qui sonne vrai (cet aveu coupable d’un gangster (?) fatigué à propos des jantes chromées)… Tout nous dépeint cette amérique oubliée, noire et pauvre. La stupidité ne tue pas, quoi que…
Alors oui, il faut aller voir Detroit, mais avant, bien avant, Transfiguration et Stupid things…

 

À venir :

TÉHÉRAN TABOU / 2017

 
NUMÉRO UNE
120 BATTEMENTS
L’ATELIER
LA PASSION VAN GOGH
TAXI SOFIA
HAPPY END
DETROIT
AU REVOIR LA HAUT
 
Oubliez :
blade runner 2049,
kingsman 2,
ça,
seven sisters,
mother…